© 2015-2019 mister3D.fr - Signaler un bug - Mentions légales - Contact

Articles - Makeur - Voiturette Jeep

Pour les trois ans de ma petite fille je me suis mis en tête de lui offrir une voiturette.


J'ai regardé ce qui existait dans le commerce, mais je ne suis pas convaincu par les modèles existant.

Voici les points rédhibitoires selon moi :
1) Les roues en plastique dur (certaine on un bandage caoutchouc pour limiter la casse) sont vraiment déconcertante.
2) Le bruit de l’engin en fonctionnement montre clairement qu'un tous petit moteur souffre et tourne très vite pour faire avancer le véhicule.
3) L'accélérateur en tous ou rien, sur le modele du commerce si le véhicule accélère doucement c'est juste parce que le moteur souffre ! Il n'y à pas de gestion de l'accélération.
4) Le prix de 300€ en moyenne pour un produit plein de défaut.

Alors pourquoi faire cette voiture ?
1) Ça sera la voiture fait par le Papa à ces fifilles.
2) Je vais avoir plaisir à fabriquer cette voiture.
3) Je vais apprendre beaucoup de choses.
4) Avoir une pédale d'accélération avec une graduation.
5) J'ai envie ! Eh oh, pas la peine de juger, d'accord !

En revanche, voici les points négatifs notables dès le début :
1) Le prix, surement très supérieur au prix moyen du commerce.
2) Le temps de fou que cela va me prendre.
3) Pas d’amortisseurs

Je souhaite que le projet réponde aux critères suivants :
1) Un vrai accélérateur et une pédale de frein. (Voir plus bas "Mode de conduite".)
2) Une vitesse minimal théorique de 20km/h (pouvant être bridé).
3) Dimensionnement adapté à un enfant entre ces trois et cinq ans.
4) Une autonomie d'au moins 10km.
5) Un mécanique de direction proche d'une vraie voiture.
6) Être télécommandable (pour la sécurité).


Mode de conduite :
Pour un enfant de 2 ans il est difficile de gérer un accélérateur et un frein. La voiture doit proposer au moins deux modes de conduite.














Mode de conduite 1 :
• Un accélérateur classique
• Un frein classique qui actionne un systeme de frein à disque.
• Si aucune pédale n'est appuyée alors là voiture est en roue libre.
Mode de conduite 2 :
• Le freine ne sert à rien
• La course de l'accélérateur est découpée en plusieurs partie :
Considérons la course de la pédale par un enfoncement de 0 à 100%
o A 0%, relâche donc, le frein est « serré » à 100%
o Entre 0% et 30% le freine passe de 100% à 0% progressivement
o Entre 30 et 40% la voiture est en roue libre
o Entre 40% et 100% l’accélération varie de 0 à 100% progressivement (Suivant une rampe d’accélération)
Le second mode de contrôle est fait grâce à une télécommande reliée en 2.4Ghz. En cas de souci j'envoie une commande pour stopper la voiture ou je peux carrément la piloter à distance. En effet la direction est équipée pour pouvoir être commander grâce à un Nema et un potentiomètre rectiligne.
Une première Arduino dite « Gestion moteur » doit :
• Commander le moteur avec les pédales ou la commande sans fils
• Commander la direction par la commande sans fils
• Sortir du 5v sur un pin quand la marche arrière est enclenché
• Sortir du 5v sur un pin quand le frein est actionné
• Pouvoir brider la puissance moteur à l’aide d’un potentiomètre linéaire rotatif.
Je ne sais pas encore mais si un frein mécanique est nécessaire, alors il faudra aussi qu’elle gère ceci.
L’Arduino serra sous le capot. Les deux batteries ainsi que le moteur serra installé sous le siège conducteur. Il faut donc un câble pour faire la liaison entre l’Arduino et la carte de contrôle moteur.
Une seconde Arduino doit :
• Géré l’allumage si l’état batterie le permet des différentes parties :
o Le circuit de puissance moteur
o Le circuit de lampes
o L’autoradio
• Affiche à l’aide de servomoteurs la charge des 3 batteries.
• Récupéré d’après une roue codeuse la vitesse du véhicule
• Afficher à l’aide d’un servomoteur la vitesse du véhicule
• Incrémenter un compteur (Pour afficher le nombre total de km parcourue)

Il faut donc un pont en H pilotable pour répondre à ces besoins. Je peux piloter les MOSFET directement depuis l'Arduino, pas de souci pour programmer cella, en revanche il faut prévenir de tous court circuit possible, en effet au démarrage de l'Arduino il n'est pas impossible d'avoir des pines à l'état haut sans raison visible et aussi pour prévenir d’éventuel erreur de manipulation (Qui plus est lors du développement). L’alimentation de la carte doit pouvoir être coupé (quand la batterie est trop faible).
Par Mister3D le 28/10/2017, vu 302 fois
Aucun commentaire
Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.